Conférence sur la rafle de Puiseaux

Dimanche 20 janvier à 14h30
déportation

La rafle de Puiseaux par Dany Percheron

Le 10 août 1944, une unité d’un régiment de sécurité allemand basé à Orléans et spécialisé dans la recherche et la traque des groupes de résistance est envoyée à Puiseaux. Ils vont alors procéder à des arrestations dans la petite ville. Treize personnes, dont le maire Emile Tinet, sont conduites à la prison de Fresnes. Un quatorzième homme (Raymond Bourdois), originaire de Puiseaux est arrêté à Nargis pour faits de résistance et est envoyé en déportation par le même convoi.

Le 15 août 1944 les Puiseautins sont déportés de la gare de Pantin et arrivent au camp de Buchenwald le 20 août 1944. Début septembre ils sont séparés : certains restent à Buchenwald tandis que d'autres partent dans le Kommando de Ellrich.

Sur les quatorze déportés, seuls trois sont rentrés des camps.

 

renseignements au 02.38.94.84.19